Bonjour et Bienvenue sur Phileas Cloud !

Commande:

0 Produit(s) - 0,00 €
Vous n'avez pas d'articles dans votre panier .

0

10 idées reçues sur la cigarette électronique

1 - C’est pire que la cigarette 

Comment le vaporisateur personnel pourrait être pire que la cigarette, qui tue chaque année près de 6 millions de personnes dans le monde? 

D’ailleurs, toutes les études s’accordent à dire que la vaporisateur personnel est beaucoup moins nocif que la cigarette. 

En effet, contrairement à la cigarette qui contient plus de 7000 produits dont de nombreux toxiques ou cancérigènes, le vaporisateur personnel, lui, ne rejette que de la vapeur générée par des produits non toxiques utilisés dans l’industrie agro-alimentaire et pharmaceutique. 

2 - On ne sait pas ce qu’il y a dans les e-liquides

Les e-liquides peuvent être composés d’un ou plusieurs éléments suivants : 

  • propylène glycol - utilisé dans l’industrie agro-alimentaires et pharmaceutique
  • glycérine végétale - qui ne démontre aucun danger pour l’homme
  • arômes naturels ou synthétiques 
  • eau, alcool, additifs
  • nicotine 

3 - Ca peut exploser

La seule chose qui peut exploser, c’est la batterie. Et le risque n’est pas plus important que sur d’autres appareils comprenant une batterie comme par exemple les téléphones portables. Les cas d’explosion de vaporisateurs personnels ont été associés à une mauvaise utilisation du matériel (chargeur inadapté,  mauvais entretien etc.)

4 - La nicotine provoque le cancer 

La nicotine n’est pas cancérigène. Dans la cigarette, ce qui provoque maladies et cancers est la combustion dégageant goudrons, monoxyde de carbone et particules fines. 

5 - La nicotine est aussi dangereuse que les drogues dures

La nicotine est un stimulant au même titre que la caféine. Bien que très addictive, elle ne présente cependant aucun danger pour l’homme lorsque elle est consommée à faible dose telle que proposée dans les e-liquides.

6 - On ne connait pas les dangers sur le long terme 

L’intérêt du vaporisateur personnel est qu’il permet de réduire largement les risques liés au tabagisme. L’absence de risque étant impossible à prouver scientifiquement, de nombreuses études ont néanmoins admis que le vaporisateur personnel était infiniment moins toxique que la cigarette. 

7 - Ca n’aide pas à arrêter de fumer 

Selon une enquête réalisée par l’Aiduce, 88% des 4262 personnes interrogées ont arrêté de fumer grâce à la vape. Bien sûr le choix du matériel a beaucoup d’incidence sur le sevrage tabagique. Plus votre matériel sera performant, plus vous allez préférer votre vaporisateur personnel à la cigarette. 

8 - Ca encourage les jeunes à fumer

Plusieurs études anglaises, américaines et françaises ont prouvé que le tabagisme chez les jeunes avait reculé, et ce pour la première fois depuis longtemps. Il n’y absolument aucune preuve que les jeunes s’intéressant à la vape puisse avoir envie de passer au tabac par la suite. 

9 - C’est dangereux pour l’entourage 

Le vaporisateur personnel produit une vapeur non toxique pour l’entourage. Selon, l’office français de prévention du tabagisme, le risque lié à l’exposition au vapotage passif serait « à la limite de la signification clinique ». 

10 - Certaines études nous affirment pourtant que c’est dangereux

Qui croire dans ce cas? Les utilisateurs qui admettent tous que leur santé s’est nettement améliorée et qu’ils ont réussi à se débarrasser du tabac ou des études qui n’ont pas été très bien réalisée ou faisant des raccourcis arbitraires?